01 40 15 15 18 Lun - Ven : 9h-20h
Sam : 10h-18h30

Asie

Informations touristiques et pratiques sur le Vietnam

Informations

Formalités d'entrée

Passeport et visa

Depuis le 1er juillet 2015, les ressortissants français sont dispensés de visa pour un séjour n’excédant pas 15 jours (jours d’entrée et de sortie inclus).

Pour tout séjour d’une durée de plus de 15 jours, ou pour un séjour à entrées multiples dans une période de moins de quinze jours, un visa est obligatoire.

Un délai de 30 jours est requis après la dernière sortie du Vietnam pour pouvoir bénéficier une nouvelle fois de la mesure de dispense de visa pour un séjour n’excédant pas 15 jours.

La demande de visa s’effectue auprès de l’Ambassade du Vietnam à Paris. La date d’expiration du passeport français ne doit pas être inférieure à six mois à la fin de validité du visa ou du séjour au Vietnam.

Ambassade du Vietnam

Service consulaire
61 rue de Miromesnil 75008 Paris
Tél : 01 44 14 64 00
Courriel : vnparis.fr@gmail.com
Site Web : www.ambassade-vietnam.com
Visas: du Lundi au Jeudi: de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h00; Vendredi: 9h30 à 12h00.

Santé / Vaccinations

Vous devez simplement avoir vos vaccinations classiques à jour.

Emporter éventuellement une boîte d'Ercéfuryl, d'Imodium, de Noroxine pour vos intestins, mais pas de panique, la façon de cuisiner vietnamienne est très propre. Au Vietnam, l’eau du robinet n’est pas potable et on ne consomme que de l'eau en bouteille (minérale ou stérilisée) ou l’eau bouillie.

Il est recommandé à tous de respecter les mesures habituelles de prévention des piqûres de moustique (vêtements longs, répulsifs anti-moustiques, climatisation, moustiquaire), nuit et jour.

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (+/- coqueluche) est conseillée.

Rage : la rage est endémique au Vietnam. La plus grande prudence vis-à-vis des animaux errants est recommandée sur l’ensemble du territoire vietnamien, villes incluses. La prévention repose sur l’absence de contact avec des animaux suspects et la vaccination préventive. Pour plus d’information se reporter au site de l’Institut Pasteur.

Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : hépatites virales A et B, fièvre typhoïde. Autres vaccinations : en cas de séjour en zone rurale, la vaccination contre l’encéphalite japonaise peut être nécessaire. Dans tous les cas, demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

Guide Pratique

Argent et paiements

La monnaie nationale est le dong (VND ou Dg).

À l’exception des zones rurales où il est moins répandu, le dollar US a aussi largement cours.
Privilégiez tout de même la monnaie locale.

En septembre 2016 : 1 € = 25 000 VND. 10 000 VND = 0,40 €
Change possible dans les aéroports ou dans les bureaux de change recommandé par nos guides

Cartes de paiement – Retrait d’espèces

Il y a des distributeurs acceptant Visa et MasterCard un peu partout, y compris dans les petites villes.

Attention ! Seuls les distributeurs de la société Agribank acceptent des retraits de 3 000 000 Dg, on ne peut pas retirer à un distributeur plus de 2 000 000 Dg (environ 70 €) à la fois, ce qui a tendance à multiplier les commissions bancaires.

Horaires d'ouverture des magasins

Les magasins sont ouverts de 7-8h à 19-20h, parfois même jusqu'à 23h. Beaucoup de magasins ferment le dimanche.

Vie quotidienne

Décalage horaire :

- En hiver : lorsqu'il est midi en France, il est 16h au Vietnam.
- En été : lorsqu'il est midi en France, il est 15h au Vietnam.

Electricité :

Le courant est très souvent en 220 V/50 Hz mais parfois il peut être en 110V/50Hz. Il vaut mieux vaut avoir des appareils bitension. Il recommandé de vous munir d'un adaptateur pour prises françaises, américaines voire japonaises.

Téléphone :

- De la France vers le Vietnam :
composer le 00 + 84 + numéro du correspondant.

- Du Vietnam vers la France :
composer le 00 + 33 + numéro du correspondant sans le zéro initial.

On peut utiliser son propre téléphone portable mais il est préférable d'acheter une carte SIM sur place, plus économique. Dans ce cas vous devrez faire débloquer votre téléphone au préalable.

Langue :

Le vietnamien est la langue officielle. Elle comporte 6 tons différents et peut dans ce cadre être comparée au Khmer, langue nationale du Cambodge. Le Vietnamien écrit fait appel à l’alphabet latin et à divers accents mettant en valeur les différents tons. Ce système d’écriture appelé Quoc Ngu a été créé par les missionnaires catholiques au 17ème siècle.

Le français est encore parlé par les lettrés de la génération qui a connu l'époque coloniale, les plus de 60 ans. Il y a un renouveau de la francophonie assez sensible ces dernières années.

L'anglais est couramment utilisé dans les hôtels, les bureaux officiels, et dans les échanges commerciaux. Il est parlé plus au sud qu'au nord (du fait de la présence américaine pendant la guerre du Vietnam). C'est la langue étrangère la plus populaire aujourd'hui.

Généralités

Géographie

Le Vietnam, situé en bordure de l’Asie du Sud-Est, s’étend le long de la côte orientale de la péninsule indochinoise sur 1700 km du nord au sud. Sa largeur n’excède pas 300 km (50 km pour la zone la plus étroite). Le territoire est délimité à l’est par la Mer de Chine du Sud - que les Vietnamiens appellent Mer de l’Est (3260 km de côtes), au nord par la Chine, à l’ouest et au sud-ouest par le Laos et le Cambodge. D’une superficie de 331000 km², le Vietnam revendique la possession des archipels des Paracels et des Spratleys en Mer de Chine du Sud.

Le relief est très varié et formé aux trois quarts de montagnes et de plateaux.

On peut distinguer trois grandes régions :

Au nord, le Bac Bo (ex-Tonkin), formé d’un secteur montagneux dont le point culminant est le mont Phan Si Pan (3142 m), qui entoure la vaste plaine du fleuve Rouge ;
Au centre, le Trung Bo (ex-Annam), avec la Cordillère annamitique qui descend en pente douce vers le sud et le sud-ouest, mais qui tombe brutalement vers l’est en dominant l’étroite bande côtière de la Mer de Chine du Sud ;
Au sud, le Nam Bo (ex-Cochinchine), essentiellement formé par la riche et vaste plaine du delta du Mékong.

Le territoire est traversé par deux fleuves :
Au nord, le fleuve Rouge (Sông Hông) coule sur 510 km. Son apport en alluvions est de 80 millions de m3. Ses principaux affluents sont le Song Da (543 km) et le Song Lô (277 km). Cet ensemble conflue dans la région de Viêt Tri puis se divise en six branches dans le golfe du Tonkin. La région côtière est constituée de plaines alluviales, de lagunes et de deltas.
Au sud, le Mékong, long de 4220 km dont 220 km au Viêt Nam, prend sa source au Tibet. Son delta avance tous les ans de 60 à 100 m sur la mer de Chine méridionale. Il alimente un réseau très dense de canaux.

Population

La population du Vietnam se caractérise par une forte diversité ethnique. Elle est majoritairement composée de Viêt, officiellement appelés Kinh et de 53 ethnies minoritaires.

D’après les données statistiques de l’ONU au début de l’année 2000, la composition ethnique de la population vietnamienne se présente comme suit : les Viêt (Kinh) à 85.7 %, les Tay à 1.9 %, les Thaï à 1.8 %, les Khmer à 1.5 %, les Muong à 1.5 %, les Hmong à 1.2 % et les Nun à 1.1 %. Les 5.3 % restants sont d’autres ethnies et d’autres races originaires d’autres pays du monde, tels que l’Europe, l’Amérique du sud, le Japon et les Etats-Unis.

Selon les dernières études statistiques effectuées en 2012 par la Banque Mondiale, la population du Vietnam s’élève à
88 780 000 habitants. Avec cet effectif, le Vietnam se trouve actuellement à la douzième position parmi les pays les plus peuplés au monde. Sa densité moyenne au kilomètre carré est de l’ordre de 253 habitants.

Principales villes et population (En 2012) :
1- Ho Chi Minh (Saigon) : 3 452 100
2- Hanoi : 1 420 400
3- Hai phong : 591 100
4- Da nang : 459 400
5- Bien hoa : 384 400
6- Hue : 277 100
7- Nha trang : 274 800

Climat

Le climat vietnamien est de type tropical au sud et subtropical humide au nord, avec des moussons ; l'humidité descend rarement en dessous de 85% dans les plaines. Par contre, dans les régions montagneuses (Dalat, Sapa), le climat est plus sec et les hivers peuvent être rigoureux.

Il existe deux saisons : la saison sèche (de novembre à avril dans le sud du pays et de février à août au centre) et la saison humide (de mai à octobre au sud et de septembre à décembre au centre).

En raison des différences de latitude et du relief varié, le climat diffère considérablement selon les régions.

Durant l'hiver ou la saison sèche, c'est-à-dire entre novembre et avril, les vents de la mousson viennent du nord-est, le long de la côte chinoise et à travers le Golfe du Tonkin où ils engrangent beaucoup d'humidité. La saison sèche ne l'est donc qu'en comparaison avec la saison des pluies. Dans le Nord, les quartre saisons sont distintes, la température moyenne de 17°C, meme 34°C en été. Dans le Sud, le climat assez stable avec la température moyenne de 27°C environ à Ho Chi Minh ville.

Durant la saison des pluies, l'air chaud du désert de Gobi monte et l'humidité des océans est aspirée dans toute l'Asie. De lourdes pluies se déversent sur le Viêt Nam. Les pluies vont d'importantes dans certaines régions à torrentielles dans d'autres, et s'échelonnent entre 120 centimètres à 300 centimètres. Presque 90 % des précipitations se produisent lors de cette saison. Il y a fréquemment des précipitations de 200 à 300 mm en 24h. Ces fortes précipitations peuvent avoir lieu à n'importe quelle saison. Pendant la saison des typhons, de septembre à décembre des précipitations de 1000mm en 24h peuvent se produire.

La température moyenne est généralement plus élevée dans les plaines que dans les montagnes et sur les plateaux. Elle varie de 5°C en décembre et janvier, à plus de 37°C en avril. Les saisons sont plus marquées dans la moitié nord du Viêt Nam qu'au sud où la température ne varie quasiment qu'entre 21 et 28°C.

Histoire

L’histoire du Vietnam se divise en 4 périodes principales :

• Fondation de l’Etat (plus de 200 av. - 111 av. JC)
• Féodaux chinois et résistances Viets (111 av.JC. - 938 ap. JC.)
• Les dynasties Nationales (939 ap.JC. - 1858 ap JC.)
• Occupations occidentales et guerres de Libération (1858-1975)

Du Royaume Van Lang au Nam Viet (plus de 200 av. - 111 av. JC).

Les mythiques rois Hung régnaient sur le pays Van Lang qui devenait Au Lac sous les Thuc puis Nam Viet sous les Trieu. Ce fut la civilisation de Dong Son avec les célèbres tambours de bronze aux techniques assez avancées. Le Nam Viet fut envahi par les Han (Chinois) en 111 av. JC.

Féodaux chinois et résistances Viets (111 av.JC. - 938 ap. JC.)

Les Han et leurs successeurs imposaient aux Viets coutumes et moeurs chinoises avec succès inégaux et à certains égards assez vains. Dominations subies et soulèvements réprimés s’alternèrent pendant 1000 ans tout de même. En 938 ap JC. , la révolte conduite par Ngo Quyen aboutit à la fondation d’un état indépendant.

Les dynasties Nationales (939 ap.JC. - 1858 ap JC.)

Identité nationale confortée, victoire sur les Chinois et contradictions internes.
Ngo Quyen fonde un état indépendant (Dynastie des Ngo). La fin du règne des Ngo est marquée par le partage du pays en fiefs féodaux. Dinh Bo Linh impose sa loi aux 12 seigneurs et fonde le Dai Co Viet en 968. Après lui, se succèdent les Ly, les Tran, les Ho, les Lê, les Tay Son et les Nguyen.

Sous les Ly (1012-1225) et les Tran (1226-1400) les victoires sur la Chine (Song et Yuan) comme l’essor du bouddhisme confortent l’identité nationale.

Les Lê s’installent après la victoire sur les Ming (Chine) de 1428 à 1773. Leur fin de règne est caractérisée par la division du pays en seigneuries des Nguyen (Sud) et des Trinh (Nord) ainsi que par des révoltes paysannes.

Les Tay Son avec Nguyen Hue en tête réunissent le Pays (1773-1802) et repoussent les Tsing. L’Empereur Gia Long réussit à vaincre les Tay Son et établit la Dynastie des Nguyen (1802-1945).

Occupations occidentales et guerres de Libération (1858-1975)

La colonisation française et première guerre du Vietnam, les grandes dates :

1858 : Les Français débarquent à Danang (port du centre)
1867 : La Cochinchine (Sud) devient colonie française.
1883 : L’Annam (centre) et le Tonkin (Nord) sont mis sous protectorat français.
1945 : L’indépendance du Vietnam est proclamée par Ho Chi Minh à Hanoi le 2 septembre 1945.
1946 : Tentative française de rétablir son autorité et début de la première guerre du Vietnam
1954 : Le 7 mai 1954, Dien Bien Phu tombe, la garnison de 16 000 soldats est faîte prisonnière. Le 20 juillet 1954, les accords de Genève sont signés reconnaissant l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité du Vietnam. Le 17ème parallèle sera une ligne de démarcation militaire et des élections générales en 1956 devront avoir lieu sur l’ensemble du pays pour le réunifier. Cependant, les États Unis interviennent et ces élections où Ho Chi Minh et le Vietminh étaient donnés largement gagnants sont annulées. Au nord, "la République démocratique du Vietnam" s'engagea tant bien que mal dans la reconstruction malgré la guerre et les bombardements. Dans le sud, soutenu par le Nord, se déroula pendant 20 ans, la lutte de libération pour l'Indépendance et le départ des soldats américains (jusqu'à 50 000 soldats).

Avec l'offensive générale au printemps 1975, le gouvernement de Saigon au sud du Vietnam, soutenu par les Etats Unis, s'effondra le 30 avril 1975. Le Vietnam fut de nouveau réunifié et depuis cette date porte le nom de « République socialiste du Vietnam» avec Hanoi comme capitale. Saigon est alors baptisée "Ho Chi Minh Ville" en hommage au "Père de la révolution".

Tout au long de son histoire et jusqu'à aujourd'hui, le vietnam se distingue par une farouche volonté d'indépendance et par un nationalisme à fleur de peau...

Destinations principales

Hanoi

Située au nord-est du Vietnam, dans le delta du fleuve rouge, Hanoi est le centre politique, culturel et religieux le plus important du pays. La ville figure parmi les provinces les plus denses et les plus peuplées du Vietnam.

Cette ville millénaire a été fondée il y a mille ans sur la rive droite du fleuve Rouge. Au début, elle portait le nom de Thang Long - le « Dragon prenant son envol » signifiant spirituellement la force, la prospérité de la ville. Après plusieurs changements et différents noms, elle garde maintenant le nom Hanoi qui signifie géographiquement « la ville au-delà du fleuve » comme aujourd’hui. A présent, Hanoi se dit encore Thang Long – Hanoi pour le passé et le présent de cette ville.

Hanoi, c’est sans aucun doute la ville la plus charmante du Vietnam avec toute sa beauté et son authenticité. Hanoi reste un mélange, un contraste entre les aspects occidentaux qu´inspirent les vieux bâtiments de l´époque coloniale, les larges avenues ombragées, les parcs et les lacs, avec ceux orientaux des pagodes sacrées, des temples mythiques, des festivités culturelles séculaires…; et la modernité de l’urbanisation venant des buildings, hôtels en contraste avec la vie authentique des habitants locaux qu´inspirent les marchés en plein air, les vendeurs ambulants, les femmes aux chapeaux coniques, les vieux artisans, le klaxon des motos...

Baie d’Halong

La baie d’Halong, aux yeux des touristes étrangers n’est que la baie d’Halong. Mais en fait, c’est une grande baie - une région maritime qui se compose de différentes baies et archipels dont la baie d’Halong, la baie de Lan Ha, la baie de Bai Tu Long et l’archipel de Catba. Fait partie de Quang Ninh - la province frontalière de la Chine à quelque 180 kilomètres à l'est de la capitale Hanoï, cette région s’ouvre sur le golf de Tonkin et porte le nom commun: Halong. La Dame nature lui a offert d'infinies beauté et charme, une compréhension profonde est nécessaire pour bien faire ses excursions à votre envie.

La baie d’Halong: Située au centre de la région, cette baie devient depuis longtemps une escale incontournable pour tout voyage au Vietnam. On y trouve une découverte panoramique de la beauté féerique de la grande baie. Une croisière au tour de son centre ou abritent les ils, les ilots, les grottes, les plages reste toujours au menu de tous les itinéraires.

Ninh Binh (La baie d'Halong terrestre)

Ninh Binh se trouve à 100km au sud de Hanoi, sur la route transnationale qui va de Hanoi à Ho Chi Minh. Cette province du delta du fleuve rouge est entourée par celles de Nam Dinh, Ha Nam, Hoa Binh, et Thanh Hoa et d’une côté par la mer de l’Est (mer de Chine méridionale). Cette région est très variée de sa topologie qui se compose de la plaine, montagnes et côte littorale. Ninhbinh est appréciée pour ses paysages et sa nature féeriques, et ainsi pour son passée culturel et historique riche et varié. On peut représenter Ninhbinh comme un Petit Vietnam dans le delta du fleuve rouge. C’est une destination paradisiaque, incontournable pour ceux qui veulent découvrir le Vietnam de façon diversifiée.

Sapa

Situé à 1650 m d'altitude, Sapa jouit d'un climat agréable. Cet endroit fut découvert par les Français en 1922 qui y installèrent leurs résidences secondaires pour fuir la chaleur torride du delta du fleuve rouge pendant les mois d'été. De nos jours, Sapa demeure un lieu très fréquenté de par les magnifiques paysages de montagnes qu'offre cette région, mais aussi de par l'atmosphère extraordinaire que procure les rencontres avec les minorités ethniques.

Cette région que l'on nomme encore les Alpes Tonkinoises est accessible par une route de 40 Km à partir de la ville de Lao Cai. Cette route vous procure un excellent avant-goût du pittoresque de la région, puisqu'elle vous emmène toujours plus haut en serpentant sur des routes d'où vous aurez une vue inoubliable sur des rizières en terrasses.

La vallée entourant Sapa est peuplée par plusieurs ethnies du pays. Chacun de ces groupes ethniques possède ses propres traditions vestimentaires, culturelles et parlent des dialectes différents. Vous rencontrerez la plupart de ces tribus lors du marché hebdomadaire de Sapa le dimanche.

Les minorités sont facilement reconnaissables et identifiables les unes des autres de par leur apparence physique et leurs vêtements. Les H'mongs par exemple portent généralement des tenues sombres bleues ou noires. Ces couleurs sont obtenues à partir de teintures naturelles que sont l'indigo et le chanvre qui poussent dans la région. Les femmes portent des tabliers et des blouses brodées et portent leurs cheveux noués dans une sorte de turbans. Tandis que les hommes portent un bonnet noir, une veste longue et un pantalon large.

La minorité des Dao est, elle aussi très distincte: les femmes ont en effet pour coutume de se raser le crâne et les sourcils, et portent un turban rouge souvent couvert de vieilles pièces de monnaie et de bijoux divers.

Hué

Située dans la région centrale du Vietnam, la ville Hue est considérée comme le cœur du patrimoine culturel national. Etant l'ancienne capitale du Vietnam durant la dynastie Nguyen, le règne le plus prospère dans l'histoire, avec de nombreuses réalisations sociales et scientifiques, telles que la musique, l'architecture, la littérature, les techniques agricoles, Hue conserve les trésors nationaux les plus appréciés en terme de l’histoire et du patrimoine.

Parmi les anciennes capitales du Vietnam, Hué est la seule, la ville unique qui reste encore l'apparence intacte d'un complexe du Moyen-Age de la construction monarchique composée des murs, des palais et des tombeaux royaux. Ces vestiges précieux de Hue ont non seulement tourné la ville vers un musée vivant, très apprécié par l'ensemble du pays, mais aussi ont gagné la reconnaissance honorable comme un site du patrimoine culturel mondial par l'UNESCO en Décembre 1993.

Hoi An

Autrefois située sur les routes maritimes de la soie, Hoi An connut son expansion à partir du XVe siècle, lorsque de grands commerçants y installèrent des comptoirs. A son apogée, Hoi An, contemporaine de Macao et de Melaka, constituait une étape incontournable pour les marchands hollandais, portugais, chinois, japonais et autres. De là, les bateaux partaient commercer avec toutes les villes du Vietnam, voire la Thaïlande et l'Indonésie. Ces riches marchands construisirent également d’élégantes maisons tout en bois.

Au fil des décennies, tous les styles architecturaux se mêlèrent pour donner un cachet unique à Hoi An, cité inscrite au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco en 1999. Les 844 bâtiments ont été répertoriés pour leur intérêt historique et architectural.

Certaines toitures sont recouvertes de milliers de tuiles concaves et convexes, style "ying yang", ce symbole se retrouve sur les portes des maisons et ainsi protège ses habitants. L'un des monuments les plus intéressants est le pont Japonais couvert.

Ho Chi Minh (Saigon)

Ho Chi Minh, la première ville du Vietnam, anciennement connu sous le nom de Sai Gon, “la perle de l’Extrême Orient”, situé à 1640 km au Sud de Hanoi par la route et à une soixantaine de kilomètres de la côte à vol d’oiseau.

Le climat de Ho Chi Minh ville est marqué par deux saisons: celles des pluies de mai à novembre et la saison sèche d’avril à décembre. Malgré son histoire relativement récente et ses quelques 300 ans, la ville possède de nombreux ouvrages architecturaux dignes d’intérêt, marqués par des origines sino-vietnamo – européennes : la maison aux Dragons, le théâtre municipal, le poste central, des pagodes anciennes et des églises,...

Delta du Mékong (Can Tho)

Can Tho, est située au cœur du delta du Mékong. Sa réputation de ville accueillante est due à la fois au sourire de ses habitants et à la fois à sa relative tranquillité provinciale face à la bouillonnante Ho Chi Minh Ville.

La ville de Can Tho a vu un développement très important de son économie et de ses infrastructures ces dernières années (plus de 15% de croissance annuelle prévue pour 2006). Elle conserve néanmoins tout son charme de pôle culturel, administratif, économique et commercial pour l'espace rural que représente le delta. En effet, le développement urbain y offre un visage ordonné et respectueux du cadre historique.

Aux environs : Le marché flottant de Cai Rang : Sur un bras du Mékong, au soleil levant, on aperçoit des centaines d'embarcations équipées d'une longue perche en bambou au bout de laquelle est planté un ananas, une tomate, un fruit du dragon... C'est ce que vendent les paysans du delta. Chacun a remonté le fleuve sur son sampan chargé d'une pyramide de fruits ou de légumes.

Créez votre voyage sur mesure à partir de nos offres